Visuel du bouquet de services académiques

Sciences de la Vie et de la Terre

Pour l'école de la confiance

Sommaire

COLLÈGE - Niveau sixième

Réalisation de graphiques

L’utilisation d’outils numériques permet-elle

  • d’améliorer la proportion d’élèves réussissant la construction d’un graphique ?
  • d’aider le professeur à mieux différencier son aide ?

Thème du programme

Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent

Expliquer l’origine de la matière organique des êtres vivants et son devenir

Place dans la progression

Chapitre 4 : La production de matière par les êtres vivants

Comment mettre en évidence la production de matière par les êtres vivants ?

I. Mettre en évidence la production de matière par les êtres vivants

A. Chez les animaux B. Chez les végétaux

La séance TRAAM se place ici.

De quoi ont besoin les êtres vivants pour produire leur matière ?

II. Les éléments nécessaires à la production de matière chez les êtres vivants III. Les relations alimentaires entre les êtres vivants
Que devient la matière organique des êtres vivants après leur mort ?
IV. La décomposition de la matière produite par les êtres vivants

Séance en amont

(séance 0)

Les élèves abordent les graphiques par une première activité de lecture graphique sur la croissance des animaux (I. A.). C’est l’occasion de rappeler les notions d’axes, échelles, grandeur mesurée, titre... de repérer les premières difficultés/lacunes et de faire un premier diagnostique

6ème graphique powtoon SÉANCE 0 format PDF - 1 Mo

. Après correction de l’activité, un quiz plickers permet de faire un état des lieux des acquis de bases sur la lecture graphique.

Séance TRAAM

Classe témoin sans numérique

Les élèves abordent la croissance des végétaux par la construction d’un graphique. Ils disposent d’un tableau de mesure de croissance de graines de lentilles. Ils commencent la construction du graphique. Au fur et à mesure de l’avancée ou non des graphiques et de la demande des élèves, je différencie en distillant des aides papier et note dans un tableau qui reçoit quoi :

6ème graphique powtoon AIDE CLASSE TÉMOIN format PDF - 806.3 ko

Aide 1 : axes tracés et nommés
Aide 2 : axes tracés/nommés/partiellement gradués Aide 3 : axes tracés/nommés/totalement gradués

Classe cobaye avec numérique

Les élèves abordent la croissance des végétaux par la construction d’un graphique. Ils disposent d’un tableau de mesure de croissance de graines de lentilles

6ème graphique powtoon ÉNONCE TRAAM format PDF - 490.7 ko

. Ils commencent la construction du graphique. Au fur et à mesure de l’avancée ou non des graphiques et de la demande des élèves, je différencie en proposant des aides numériques sous forme de capsules vidéos et note dans un tableau qui reçoit quoi :

6ème graphique powtoon AIDE NUMÉRIQUE format PDF - 798.3 ko

Aide 1 : comment tracer les axes ?
Aide 2 : comment graduer les axes ?
Aide 3 : comment placer les points sur le graphique ?

Evaluation de l’apport du numérique dans la différenciation

1ère étape : évaluation rapide après la correction sous forme d’un quiz plickers.

2ème étape : évaluation papier : construction d’un nouveau graphique à partir d’un tableau et observation du succès/échec, progrès des élèves en fonction des aides reçues.

6ème graphique powtoon ÉVALUATION ÉNONCÉ format PDF - 569.8 ko
Protocole

J’ai 3 classes de 6ème. J’ai utilisé le protocole suivant :

1 classe témoin sans numérique (601)
1 classe cobaye avec numérique (603)
1 classe mixte : 1 groupe témoin (605-2) et 1 groupe cobaye (605-1)

 II. DISCUSSION

 A. Ressenti du professeur sur le déroulement des séances TRAAM

Pour les classes 601 et 605, la séance TRAAM s’est déroulée en demi-groupe, avec un élève par table. Pour la 603, la séance s’est déroulée en classe entière (programmation perturbée par des voyages et la neige).
Les séances se sont bien déroulées. Les élèves ont été volontaires et acteurs. La différenciation a été largement pratiquée. Pour les classes témoin, les élèves ont été ravis de recevoir une aide papier pour les débloquer. Pour les classes cobaye, les capsules vidéos ont eu leur petit succès. Les élèves ont pu regarder la ou les vidéos à leur rythme sans nombre de vues imposées.
Dans les deux cas, la gestion de la différenciation a été facile : un papier à donner ou une phrase orale du type « regarde la vidéo 1 ». Le plus fastidieux a été de relever les informations dans les tableaux professeur).

6ème graphique powtoon SÉANCE 0 format PDF - 1 Mo
6ème graphique powtoon ÉNONCE TRAAM format PDF - 490.7 ko

 B. Analyse des résultats

  • Situation de départ : séance 0 : lecture graphique.
    6ème graphique powtoon ÉVALUATION SÉANCE 0 format PDF - 860.1 ko

    Lors de la séance de lecture graphique, j’ai relevé quelques paramètres sur les capacités des élèves (évaluation diagnostique), paramètres que j’ai ensuite évalués via plickers après correction de l’activité.

En comparant ces deux moments d’évaluation, on note :

1. un progrès des élèves des 3 classes sur l’identification des axes et la formulation d’un titre.
2. une absence de progrès sur le repérage des points. Ceci est certainement dû aux questions
plickers 3 et 4 qui ne sont pas évidentes à lire en vidéoprojection.
3. une classe (la 605) nettement au-dessus des deux autres classes en diagnostique. Mais
l’évaluation plickers montre que cet écart entre les 3 classes s’est réduit après l’activité.

Analyse de la prise d’information (évaluation diagnostique)

La classe témoin de 601 s’en sort plutôt bien et la classe cobaye de 603 est en difficulté.

Analyse des résultats du plickers

La 603 est encore en difficulté, même après correction de l’activité alors que les classes de 601 et 605 ont de bons résultats et semblent avoir bien intégrées les principes de la construction graphique.

Analyse des résultats de l’évaluation papier

Une première tendance apparait : la classe témoin 601 est nettement en-dessous des résultats des autres classes. Globalement, les deux classes cobayes s’en sortent mieux sur l’ensemble des paramètres étudiés.

Une première explication liée aux profils des classes :
La classe de 601 présente des élèves qui travaillent peu à la maison. A l’inverse, les élèves de 603 et 605 sont plus studieux et soucieux de bien faire et d’avoir de bons résultats. L’optique d’une évaluation chiffrée les a plus stimulés à réviser.

Une deuxième explication liée aux aides proposées :
L’aide papier proposée était uniquement liée à l’activité. Les élèves l’ayant utilisée n’ont pas su l’adapter à une autre situation. A l’inverse, les classes numériques ont eu une aide vidéo plus générale, plus méthodologique adaptable à différentes situations.

 C. Conclusion

L’utilisation du numérique pour acquérir la compétence « construire un graphique » a un impact positif pour les élèves et l’enseignant. Cette aidée différenciée numérique a plusieurs avantages :

  • Facilement distribuable
  • Réutilisable par l’élève à la maison
  • Réutilisable par l’enseignant d’un exercice à l’autre, d’un niveau à l’autre
  • Possibilité pour l’enseignant de l’utiliser en classe inversée en amont d’une séance ou en
    complément sur l’ENT après une séance.
  • Cette aide force l’élève à s’adapter à son exercice et « mâche » moins le travail que l’aide
    papier.
Mise à jour : 20 juin 2018