Visuel du bouquet de services académiques

Sciences de la Vie et de la Terre

Sommaire

Circuit de la Baie de Somme

Cet article propose un circuit dans dans le sud de la Baie de Somme.
Une visite virtuelle du site est proposée afin d’aider les enseignants dans leur sortie pédagogique.

  Localisation du circuit :

 Itinéraire :

A Ault, prendre la direction de la plage.
Accès aux falaises : se renseigner sur les heures de marée basse avant la sortie.

Parking : Les cars peuvent accéder à l’entrée de la plage d’Ault (falaises), généralement le chauffeur va se garer ailleurs et revient à l’heure indiquée ; au terrain de camping (début de la falaise morte et du cordon de galets à Onival), à la pointe du Hourdel : le parking est possible.
Le Bois de Cise est un lieu cité dans les pages visite virtuelle, mais l’accès en car n’est actuellement plus autorisé.
Des arrêts sont possibles pour voir les cordons fossiles et les dunes le long de la route blanche si celle-ci est praticable, elle est souvent fermée car ensablée. Si c’est le cas il faut rejoindre Cayeux sur mer par la route de Hautebut, Brutelle, Lonchère qui longe la falaise morte.

Autorisations : Mairies

Attention danger !

La falaise étant soumise à une altération intense, des éboulements massifs, des chutes de fragments de roche sont très fréquents. Il ne faut absolument pas se trouver au pied de la falaise. Les observations se font à marée basse et loin de la falaise, les fossiles peuvent être recherchés sur l’estran. Dans tous les cas respecter les panneaux d’interdiction !

Au Hourdel, des sables mouvants existent.

La traversée de la baie est possible (de Saint Valery au Crotoy) mais peut être dangereuse, il faut donc être accompagné d’un guide expérimenté.

Activités humaines, utilisation des ressources :

  • exploitation des galets : usine de Cayeux sur mer (les installations sont visibles sur le trajet)
  • protection des dunes et replantation d’oyats (le long de la route blanche)
  • l’église Saint Pierre de Ault en pierre et silex. (de même que l’église de la ville médiévale de Saint Valery sur Somme)

Autres pôles d’intérêt :

  • la diversité des milieux (les êtres vivants dans leur milieu)
  • les moutons de pré salé
  • la colonie de phoques « veau marin » de la baie de Somme
  • la morphogenèse végétale : végétation des galets, végétation dunaire, végétation des mollières...

 Variation du niveau de la mer, évolution du paysage et géologie

JPEG

 AULT

JPEG

 LA POINTE DU HOURDEL


  La visite virtuelle propose de suivre la côte depuis les falaises vives de Ault jusqu’à la Baie de Somme

« Remarque : il serait intéressant de démarrer à la falaise du Bois de Cise un peu plus au Sud, mais l’accès en car ne semble plus possible. Les observations peuvent se faire à Ault »

JPEG

 Les falaises de Picardie AULT- ONIVAL ET BOIS DE CISE

Base de la falaise avec ses Valleuses {JPEG}
Base de la falaise avec ses Valleuses
Faille et éboulement au Bois de Cise {JPEG}
Faille et éboulement au Bois de Cise

Les falaises de craie de Picardie prolongent celles de Haute Normandie. Elles sont datées du Crétacé supérieur (Turonien et Coniacien). Leur épaisseur témoigne de l’importance de la sédimentation marine au Crétacé.

JPEG

Les galets de la côte picarde proviennent de l’érosion des falaises du Pays de Caux.

Falaises
La craie est friable et gélive. La stratification est facilement observable. Selon les strates, les silex sont disposés en lits ou isolés : noduleux, plats, cornus.

Platier
C’est depuis le platier que l’on observe la falaise pour des raisons de sécurité. Le platier permet de réaliser des activités variées : recherche de fossiles, observation d’espèces diverses dans leur milieu (nombreux invertébrés, algues…), aborder le principe d’actualisme.

Paléontologie
Nombreux fossiles, notamment Inocérames, Echinidés, Brachiopodes, Térébratules… Détails sur la légende de la coupe géologique.

Altération
Elle est due à l’infiltration des eaux de pluie dans les nombreuses diaclases, au ruissellement d’argile rouge, à la gélifraction et à la corrosion chimique par les embruns.

Falaise du bois de Cise un peu au Sud d'Ault {JPEG}
Falaise du bois de Cise un peu au Sud d’Ault
Effet de l'altération de la falaise {JPEG}
Effet de l’altération de la falaise
Recul de la falaise et résultat du ruissellement (la maison est condamnée) {JPEG}
Recul de la falaise et résultat du ruissellement (la maison est condamnée)

A la base de la falaise et sur le platier : dissolution par l’eau de mer, érosion mécanique, action des êtres vivants.

 DE AULT A LA POINTE DU HOURDEL LES CORDONS DE GALETS

JPEG

La ville d’Ault est située au bord de la falaise vive. A Onival la falaise continue vers l’intérieur des terres et devient une falaise morte qui rejoint le Cap Hornu

JPEG

De Onival à la pointe du Hourdel le littoral est constitué d’un cordon de galets sur un estran sableux alimenté par l’érosion des falaises et constitué de pouliers successifs. Le cordon littoral et la falaise morte délimitent un triangle dont les sommets sont Ault, Le Hourdel et le Cap Hornu : ce sont les Bas Champs, plaine située plus bas que le niveau de la mer, constituée de dépôts du quaternaire, et que le cordon de galets protège des inondations. Le cordon est soumis à l’érosion car l’accumulation naturelle des galets est perturbée par des actions naturelles et humaines. Des travaux de protection ont été réalisés.
Lien1
Lien2

Le long du littoral des cordons fossiles sont observables et témoignent d’une variation du niveau dela mer.

Le cordon de galets se termine au Hourdel en prenant une forme en crochet due aux courants

JPEG
JPEG

LIEN : Travail de M. Beauchamp sur la Baie de Somme


  Topographie :

JPEG

  Géologie :

JPEG

LP : Limons des plateaux
Formation homogène constituée par un limon loessique éolien, fin doux au toucher, beige ou tirant sur le brun- rouge. Epais de quelques mètres, il couronne le plateau crayeux
La distinction entre limons anciens et limons récents n’a pu être faite.

C4c : Coniacien supérieur : (15 à 45 m)
Craie blanche, parfois à débit en plaquette avec quelques niveaux de silex noduleux ou plats. Présence de dendrites de manganèse. Contient une rare macrofaune.

C4b : Coniacien moyen : (15 m au sud de la Somme, 35 m au nord).
Craie blanche pauvre en macrofaune, parfois jaunâtre à la base, à silex noirs assez rares. Localement à chailles gris jaunâtres très silicifiées.

C3c-4a : Turonien terminal - Coniacien inférieur : (30 à 40 m).
Craie blanchâtre à jaunâtre quand elle est altérée. Elle contient de nombreux silex cornus dont le cortex présente souvent une patine rosée.
Faune :
• Inocérames : I cf. woodi, I deformis, I fiegei, I cf. striatoconcentricus,).
• Echinides : Echinocorys gravesi, E cf. sphaericus, Cidaris sceptrifera, Holaster planus, Micraster breviporus, M. beonensis, M. cf. brevis, M. decipiens, M. icaunensis, M. icaunensis var. plate, M. leskei, M. normanniae.
• Brachiopodes : Terebratula (Gibbithyris) semiglobosa, Rhynchonella (Orbirhynchia) cf.. dispansa, Rhynchonella (Cretirhynchia) minor.

C3c : Turonien supérieur :
Craie blanchâtre à jaunâtre localement, très peu argileuse, à silex noirâtres, isolés ou en lits. Quelques silex à patine rosée. Derniers niveaux indurés. Présence de quelques traces de chenaux.
Faune :
• Inocérames : Inoceramus inconstans, I waltersdorfensis,. I waltersdorfensis I. hannovrensis, I ernsti.
• Echinides : M. icaunensis, M. breviporus.
• Spongiaires : Ventriculites radiatus.
Térébratules, Rhynchonelles

C3b : Turonien moyen :
Craie tendre argilezuses, gris-blanc à silex rares. Contient des niveaux indurés de brèches et congmomérats intra formationnels à ciment crayeux gris, dur, décimétriques à métriques.
Faune : Niveau assez riche en Inocérames :
• Inocérames : Inoceramus labiatus, I. mytiloides, I fiegei,. I apicalis …

S : Silex noduleux en lits ou isolés
F :Faille

Coupe de la Falaise avec les fossiles format JPEG - 100.7 ko
Mise à jour : 23 septembre 2016